0

Panier

Le besoin de succion

La succion est un besoin naturel du nourrisson. Nous distinguons la succion nutritive et la succion non nutritive. 

1. « Succion nutritive » et « Succion non nutritive »  

La « succion nutritive » désigne la succion contribuant à la nutrition de l’enfant, via l’ingestion de liquide. Ainsi, le fœtus se nourrit du liquide amniotique durant la grossesse. Dès la naissance, le nourrisson tête le sein de sa mère ou le biberon pour s’alimenter. 

La « succion non nutritive » désigne la succion ne contribuant pas à l’alimentation de l’enfant. Elle n’est donc pas suivie par une déglutition, contrairement à la succion nutritive. La succion non nutritive apparaît in utero via le réflexe de Hooker, et est parfois observable lors d’une échographie (comme lorsque l’on aperçoit bébé prendre son pouce). La succion non-nutritive est également présente dès la naissance et constitue un moyen de trouver le calme (grâce à la succion du pouce, de la tétine, ou encore d’un doudou). 

2. Embyrologie 

La succion non nutritive est une fonction physiologique qui se développe dès la 8-10ème semaine de développement intra-utérin, après l’apparition des premiers mouvements buccaux.

Le couple de fonctions succion-déglutition survient dès la 12ème semaine in utero : c’est la mise en place de la succion nutritive. Cette succion-déglutition est totalement fonctionnelle à partir du 4ème mois de grossesse. La fonction coordonnée de succion-déglutition-respiration apparaît quant à elle entre la 32ème et 34ème semaine de gestation. Elle permettra au nourrisson de se nourrir par lui-même dès la naissance par l’allaitement maternel ou le biberon.

3. Développement oro-facial et fonctionnel

La succion nutritive contribue à la maturation et à la synchronicité des fonctions de respiration, succion et déglutition. Ces fonctions ont un rôle déterminant dans la croissance crâniale et globale de l’enfant. 

Il est à noter que l’allaitement maternel est plus favorable au développement harmonieux du complexe crânio-facial de l’enfant, l’allaitement au biberon étant moins actif et moins stimulant.

4. Réconfort et apaisement du nouveau-né

La succion non nutritive a une fonction déstressante et sécurisante. Elle permet au nouveau-né de réguler son état émotionnel, en apportant une sensation de réconfort lors de situations émotionnellement difficiles (inquiétude, éloignement, tristesse, fatigue…). 
Elle agirait comme analgésique dans la perception de la douleur et aiderait le nourrisson à réguler ses cycles de sommeil en s’auto-apaisant (exemple : suçotement de la lèvre inférieure).  

5. Sevrage de la succion

La succion nutritive est dans un premier temps associé à une déglutition infantile. Cette fonction de succion-déglutition est abandonnée progressivement, en laissant tout doucement place au mécanisme de « déglutition secondaire ». Cette déglutition s’installe en parallèle de la fonction de mastication, autrement dit dès l’apparition des premières molaires au 18ème mois de la vie de l’enfant. Ce mécanisme de déglutition sera présent durant toute la vie de l’individu.

Généralement, la fonction de succion non-nutritive est spontanément abandonnée par les enfants. 



Nous arrivons à la fin de cet article abordant « Le besoin de succion ». Vous avez certainement des questions laissées sans réponse… D’autres articles arriveront bientôt afin d’y répondre. 🌞

N’hésitez pas à rejoindre la page Facebook « Arrêter la tétine avec Toum », ainsi que le compte Instagram !



Sources

“Suckling and non-nutritive sucking habit : what should we know?”, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4462418/#b16-cm-87-11, D. FESTILA, M. GHERGIE, A. MUNTEAN, D. MATIZ & A. SERBANESCU, publié le 30 janvier 2014.

“Les succions non nutritives. Volume 1, Généralités et
conséquences bucco-dentaires”, A. HUON, https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02019328/document, 2018.

Claire Tiraby

About Claire Tiraby

Leave a Reply